L’hyperesthésie

Comme les suréfficients, zèbres, surdouées ou HP le savent, nous souffrons d’hyperesthésie. Mais qu’est-ce que l’hyperesthésie outre un mot difficile à écrire et à prononcer ? D’après Wikipédia « l’hyperesthésie est l’exagération physiologique ou pathologique de l’acuité visuelle et de la sensibilité des divers sens ». Cette exagération des sens est souvent difficile à vivre car tout peut nous heurter : trop de bruits, trop de chaleur, trop de froid, trop d’odeurs ou surtout des odeurs trop fortes pour certains mais aussi certaines matières difficiles à toucher comme le buvard ou la craie en ce qui me concerne mais bien sûr la liste n’est pas exhaustive !

J’ai découvert ce mot en découvrant ma suréfficience il y a quelques mois. J’ai toujours eu un problème avec mes 5 sens, je ne supporte pas les airs étouffants, la canicule, l’humidité, le bruit des voisins sans gêne qui peut me rendre littéralement folle car je prends sur moi un moment mais mes nerfs sont mis à tellement rude épreuve qu’au bout d’un moment je sors pour dire aux gens de se taire, de faire doucement et je passe pour une emmerdeuse ! Il est vrai que j’ai des voisins particulièrement sans gêne que j’appelle la famille braillarde tant ils manquent de respect à leurs voisins qui, en dehors de moi, ne bronchent pas ! Mais il peut aussi s’agir comme je l’ai dit plus haut de la température, je suffoque en cas de canicule, reste enfermée chez moi et calcule mes heures de sortie et même si je souffre moins du froid il faut qu’il soit sec ! Je hais l’humidité et le brouillard.

Je fume beaucoup c’est un fait mais par exemple je ne supporte pas l’odeur de la cigarette donc c’est un combat (perdu d’avance) entre moi et les odeurs de tabac……….. Dois-je parler des odeurs corporelles des gens qui puent la transpiration ce qui peut me mettre en colère (silencieuse la colère je vous rassure) à une époque où il existe une multitude de déodorants qui préviennent ces odeurs là ? Comment peut-on incommoder dans un endroit clos comme un bureau ou un commerce les autres avec de sales odeurs ? Donc bien entendu la moindre odeur bizarre chez moi me fait chercher partout ce qui cloche alors que je vis avec un homme qui ne sent rien, même pas l’odeur du gaz quand une bouteille fuit………..

Mais cette hyperesthésie peut aussi créer des situations cocasses. Il y a peu en embrassant mon mari je trouve qu’il sent l’alcool. Je ne dis rien mais bien sûr je fais ce que je sais faire de mieux : je rumine et je me prends la tête ! Et s’il s’était mis à boire lui qui traverse une période existentielle difficile ? Nous avons vécu avec un ami alcoolique que nous avons essayé, sans succès, d’aider à se sevrer et je connais bien cette odeur. Alors j’ai ruminé 2 jours avant de lui en parler le soir suivant car l’odeur était toujours sur ses lèvres. Et là mon mari éclate de rire et m’explique que le nouveau produit qu’il met dans sa cigarette électronique sent effectivement l’alcool et qu’il va l’arrêter parce que ça le dérange aussi ! Je sens donc sa cigarette et l’e-liquide qui va avec et je me rends compte qu’effectivement l’odeur vient de là !

Mais ce n’est pas tout ! Hier mon mari a travaillé en extérieur et si je ne suis pas d’un naturel jaloux, les derniers mois m’ont rendue………soupçonneuse car dans l’insécurité. Hier soir en l’embrassant (et non je ne passe pas mon temps à embrasser mon mari mais au bout de 25 ans je l’embrasse tout de même matin et soir et parfois même dans la journée lol !!!) je sens une odeur pas habituelle. Ce n’est pas l’odeur de sa peau, pas la cigarette, rassurez-vous pas un parfum féminin autre que le mien et bien sûr je me pose des questions. Qu’est-ce que cette odeur étrange et surtout inconnue que je sens sur sa peau ? Plutôt que de ruminer encore 2 jours je pose avec humour la question sur cette odeur inconnue. Et là encore il me regarde en souriant et me rappelle que je viens de lui acheter un nouveau baume après-rasage qu’il a mis pour la première fois hier……….Effectivement donc c’est une odeur que je ne connais pas (et qui ne sent pas bon en plus !)

Alors oui, j’imagine que c’est difficile parfois de vivre avec une suréfficiente qui sent tout, ressent tout, voit tout, est perméable à tous les sons, toutes les odeurs mais aussi à l’humeur ambiante, les changements d’humeur, une suréffiente qui a comme des antennes et devine, parfois sans comprendre, « ce qui cloche » ou ce que l’on voudrait garder pour soi………. Rien de plus énervant que de ne pas pouvoir garder ses humeurs pour soi et même si j’essaye de prendre sur moi et bien tout me met dans une sorte d’insécurité et je peux être tenace pour savoir ce qui ne va pas chez l’autre. Sorte de viol de ce que l’on voudrait parfois garder pour soi, j’en ai conscience même si bien souvent ça les arrange que je devine ce qu’ils ont tant de mal à exprimer (car je vis avec des taiseux) je reconnais que cela doit être éprouvant ! Dire que moi je donnerais tellement pour que les autres me devinent ainsi………

Alors cet été quand ma meilleure amie, pas vue depuis des années, est venue passer quelques jours à la maison toute cette hyperesthésie et cette faculté à sentir les humeurs des gens autour de moi ont provoqué une dispute qui dure depuis 6 mois. Elle n’a pas supporté que je reste enfermée chez moi par 35°, que je ne reste pas avec elle dehors alors que 10 ouvriers faisaient un bruit d’enfer en refaisant la maison la plus proche de chez moi, elle n’a pas supporté que je ressente son énervement vis à vis de moi et que je finisse par lui dire. J’ai essayé de lui expliquer mon hyperesthésie que je connais à présent, les différentes études qui le prouvent, j’ai essayé de lui expliquer qu’il y a des choses que je ne supporte pas et que j’arrête, à 51 ans, d’aller contre ma nature. Elle a estimé que c’était à moi de m’adapter au monde et de me fondre dans la masse, que ma suréficience n’était pas une excuse à tout et toutes mes explications ont été vaines. Pourtant elle me connait depuis 40 ans mais la découverte de ma suréfficience a tout changé entre nous. Est-ce ma faute ? Qu’ai-je fait pour insupporter certaines personnes même celles qui m’aimaient ? Il est vrai que son attitude intolérante et son caractère ont joué leur rôle mais à ce moment là j’ai compris pourquoi tant de gens m’avaient rejetée, que j’étais différente et sans doute insupportables pour beaucoup………. Et pourtant je prends tellement sur moi tout le temps ! Je pense aussi que la découverte de ma suréfficience a, en quelques sortes, lâcher les chevaux et m’a donné une légitimité dans ce que j’étais que je n’assumais pas avant.

Alors oui, je peux le dire, être suréfficiente n’a pas que des avantages et pour l’heure j’essaye de trouver ce qui pourrait en faire une force !

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s