Ecrire encore et encore

Je me suis mise à écrire il y a quinze jours et je ne fais presque plus que ça en dehors des obligations que j’ai à la maison. Comme je le disais dans un précédent post j’ai eu l’idée, la trame, le déroulement de ce que je voulais écrire et depuis je ne m’arrête plus ayant même déjà rempli un cahier entier puisque j’écris avec un stylo plume.

Nos enfances à mon mari et à moi, une rencontre totalement inventée, nos errances adolescentes à nos vies d’adulte j’ai envie (ou besoin) de retracer nos histoires à un âge où j’ai l’impression que nous remettons tout à plat et à un moment où surgit le spectre de la maladie avec la biopsie de mon mari qui aura lieue mercredi prochain.

Mais pour retracer l’histoire de mon mari, même si je suis avec lui depuis 25 ans, il faut enquêter, poser des questions car beaucoup de ses souvenirs sont soient enfouis soit peu importants à ses yeux et que la thérapie qu’il a entrepris lui fait remonter tout un tas de choses. Et j’en ai plus appris sur la vie de mon taiseux de mari durant toute cette enquête que durant des années. C’est un peu une thérapie pour lui comme pour moi et tout prend un sens, tout s’explique, toutes ces choses que je ressentais sans pouvoir les expliquer comme toujours ………….

Quel avenir aura ce livre une fois corrigé et remanié ? Je ne sais pas, j’espère qu’il pourra plaire et trouver un public même si je doute de moi terriblement. Et puis si j’inventais une fin qui nous correspondait mieux, une fin qui ferait de nous des êtres libérés de toutes les obligations familiales qu’on leur a imposées, s’ils étaient enfin un couple qui s’aiment mais rejettent ce qui leur pèse……

Tant de questions se posent, et si c’était l’occasion de changer cet avenir qui nous fait si peur ?

Publicités