Le syndrome de l’abandon

J’ai déjà parlé ici de mes attaques de panique, mes crises d’angoisse et mon incapacité à rester seule chez moi ou à sortir seule. Durant des années les psychiatres ont diagnostiqué une agoraphobie sévère. J’ai fait mille thérapies classiques ou non, essayé mille choses mais rien ne calmait les attaques de panique. Et puis les deuils, les abandons, les coups de la vie ont fait augmenter ces attaques jusqu’à ce que mon mari soit l’unique personne avec qui je puisse rester à la maison comme à l’extérieur.

Il y un an il a craqué parce que professionnellement il avait besoin de bouger, seul de préférence et m’a demandé de reprendre une thérapie. Depuis j’ai découvert ma surdouance et dans tous livres que j’ai lu sur le sujet j’ai découvert que les suréfficients, les surdoués, les zèbres souffraient très souvent d’attaques de panique. Quand j’ai rencontré mon actuelle psychologue spécialisée en surdouance elle m’a parlé du syndrome de l’abandon que j’ai connu enfant et surtout de ses répercussions sur ma vie. Je n’ai pas été abandonnée au sens propre mais mon frère est mort lorsque j’avais 5 ans, premier abandon, et ma mère qui adorait son fils s’est détournée de moi qui n’étais qu’une fille. Et pour couronner le tout mon père était très absent professionnellement et dès ma plus tendre enfance j’ai eu le sentiment d’être seule, abandonnée face à une mère que je n’intéressais pas et qui en plus ne voulait pas de fille. Mes sentiments vis à vis de ce frère mort sont plus complexes, j’ai l’impression que je ne l’aimais pas vraiment car il me volait ma mère qui, déjà, ne me calculait pas vraiment.

J’ai lu un livre sur le syndrome de l’abandon et malheureusement je me suis reconnue dans beaucoup de descriptions. Effectivement je me suis toujours sentie seule, abandonnée, pas aimée, j’ai toujours pensé qu’il fallait que je justifie le fait d’être en vie à la place de ce frère mort mais j’ai passé des années à raconter en thérapie tout ceci sans émotions. Mes émotions étaient bloquées, ensevelies sous une chape de plomb, sous un millier de voiles. J’ai essayé l’auto-hypnose, sorte de méditation guidée profonde, très ciblée sur les attaques de panique et depuis le voile se lève tout doucement sur mes ressentis d’enfant. Je me culpabilise de faire ressortir tout ceci au moment où mon mari a une suscitation de cancer de la prostate mais d’après la psy que je vois ce n’est pas un hasard, j’ai tellement peur de le perdre que tout resurgit…………………… Je commence à comprendre ce que j’ai vécu enfant, la terreur que j’ai connu durant des années, cette terreur d’être seule au monde, de ne pas pouvoir exprimer ma peur, ma terreur, je revis petit à petit certains moments de mon enfance avec les attaques de panique qui vont avec. Tout cela correspond à mes actuelles attaques de panique d’adulte, les mêmes symptômes, les mêmes peurs, la même impression d’être seule au monde, abandonnée quand mon mari quitte la maison pour raison professionnelle. Mon cerveau comprend ce qui se joue, je sais que je dois en passer par le fait de revivre ses peurs là, que je dois comprendre le vide qui m’habitait pour comprendre le manque, nommer le manque et ensuite tout faire pour le combler à présent que je suis adulte mais c’est dur, si dur de revivre tout ça en plus de la peur que j’ai que mon mari ne soit malade…………….

Aujourd’hui nous saurons si mon mari a un cancer de la prostate et s’il doit se faire opérer. Je suis terrifiée à l’idée qu’il soit malade ou affaibli mais je suis aussi terrifiée de devoir assumer son absence s’il est opéré. Pourtant j’ai évolué cette année, j’ai surmonté tant d’angoisses lors de ses voyages pro et ma fille, ma merveilleuse fille, est là avec moi et vit tout ça à mes côtés. Mais j’ai du mal à imaginer qu’un jour j’arriverais à sortir de ce fichu syndrome de l’abandon et de ces attaques de panique………….

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s