Le cancer

Mon mari a un cancer. Il sait que son cancer est pris à temps, qu’il ne va pas mourir, de ça tout du moins, mais il est au fond du trou depuis des mois maintenant.

On va toucher à sa virilité, son organe masculin, sa prostate avec menace de ne plus avoir de vie sexuelle normale par la suite (50% de chance et de malchance). Il a subi une batterie d’examens qui lui ont tous fait plus peur les uns que les autres, il a été pris d’une colère, d’une rage contre les médecins, il se sent un rat de laboratoire à la merci de chaque médecins qui prescrit un examen puis un autre………

Même si j’ai peur de chaque examen moi la phobique des hôpitaux et la femme qui n’arrive pas à rester seule je sais que cette opération le sauvera mais ce qui me terrifie c’est son changement d’humeur depuis des mois. J’ai pu parler à une amie qui a eu un mari malade d’un autre cancer et qui a traversé les mêmes choses que moi mais, même si cela me rassure, cela ne calme pas mon angoisse.

Il est enfermé dans sa bulle de douleur et de peur, de terreur même, lui qui était déjà mutique et secret devient totalement hermétique. Il y a des jours où je n’arrive même pas à l’atteindre ! D’autres jours il n’est que colère et rage et s’en prend même à moi qui ne comprend rien soi-disant. Ces jours-là il se transforme en espèce de monstre qui peut dire des horreurs, le contraire de tout ce qu’il a pu dire en 25 ans de mariage, je ne vois dans ces yeux que haine et plus aucune tendresse et ça me terrifie. Je sais que je ne devrais pas croire ce qu’il dit à ce moment là quand il dit qu’il va partir, aller se soigner seul, qu’il ne peut gérer sa maladie et nous en gros etc……..Il dit que son monde s’écroule et qu’il ne sait plus comment s’en sortir et quand je lui suggère de s’accrocher à moi, à nous, à notre couple il dit qu’il n’y arrive pas, qu’il sait qu’il m’aime mais qu’il a l’impression que rien, même pas moi, n’apaise son angoisse. Et moi pauvre débile de surdouée, j’essaye de parler, d’expliquer, de lui montrer une autre façon de voir et il m’en veut même si parfois il m’écoute mais je ne sais pas si ce que je dis entre dans sa tête. La psy dit qu’il n’écoute que moi au monde, que moi seule ai du pouvoir sur lui, que je dois garder confiance mais je doute tellement de moi.

Il reste 15 jours avant l’opération qui va être une horreur pour lui mais pour moi aussi qui sera séparée de lui du moins durant les premiers jours car il veut rester seul au moins le jour de l’opération tant il a peur de ses réactions. Je voudrais être calme, sereine, sûre de moi, de lui, de notre amour mais parfois il dit de telles horreurs que je doute de tout. Il me rassure en me disant qu’il dit n’importe quoi dans ces cas là ou plutôt qu’il dit ce qui lui passe par la tête à ce moment là, ce moment de rage et que je ne dois pas en tenir compte mais je n’y arrive pas. Je me sens vivre dans une insécurité totale, une impression qu’il est capable de tout foutre en l’air, nous, notre couple sur un coup de tête tant il est perdu. Je voudrais être forte, solide, pas hypersensible comme je le suis. Je voudrais ne pas me laisser perturber par une attitude, un mot, un geste mais je n’y arrive pas.

Je savais que le cancer changeait les gens, on m’avait prévenue mais je ne pensais pas que c’était à ce point là surtout ce cancer là qui touche à la virilité d’un homme ! Se disputer parce que je veux lui servir une salade, ce que je fais depuis 25 ans puisqu’il est habitué à se faire servir, et le voir hurler qu’il peut le faire, qu’il n’est pas impotent me rend totalement abasourdie et pétrie de peur. Le cancer change un homme, une femme, une famille c’est un fait et je sais qu’il faudra reconstruire ensuite surtout si tout ne fonctionne pas comme il le veut ensuite mais si nous n’y arrivons pas ?