Voilà, c’est fait ….

Voilà, l’opération est passée et j’ai au moins réussi à passer ce cap………..pas seule bien sûr, avec mon meilleur ami qui est là, présent, rassurant, consolant, parfois silencieux, ma fille qui craque beaucoup ne supportant pas la situation et de devoir être séparée de son papa, de savoir qu’il est mal en point, mais j’ai passé le cap et bien sûr mon mari aussi puisque c’est lui qui est concerné !

Je sais bien que les semaines, les mois à venir seront difficiles mais l’opération est passée. J’ai laissé mon mari en clinique, terrifié, paniqué, toujours aussi en colère de devoir se faire mutiler même s’il sait qu’il sauve sa peau, car il est difficile de comprendre que l’on a un cancer quand on a aucun symptômes et que sur les radios, scanners ou autres les tumeurs ne sont pas aussi flagrantes.

La journée d’hier fut horrible, heureusement que nous avons pu lui parler avant qu’il ne descende au bloc car le reste de la journée a été une succession d’heures interminables que nous avons souvent passé dans les larmes. Pas question pour nous d’être à la clinique, cela ne servait à rien, l’opération était longue et la salle de réveil aussi et mon mari ne souhaitait pas que nous soyons là à son réveil. Ce fut dur pour nous mais c’était son souhait et après l’avoir enfin eu au téléphone à 17h je pense que c’était mieux. Le chirurgien m’a téléphonée juste après l’opération, il était satisfait de son opération, il pense que tout s’est passé mieux que prévu, qu’il a pu sauver certains nerfs et une partie de la bandelette qui était touchée en plus de la prostate. Les infirmières aussi ont été supers, me tenant au courant par téléphone de son état en salle de réveil puis de sa remontée en chambre. Elle lui ont même ouvert le coffre-fort de la chambre pour lui donner son portable pour qu’il puisse nous appeler.

Quand nous avons réussi à lui parler il était un peu confus, épuisé, perdu, toujours un peu en colère je pense. Je sais que les jours qui vont venir seront difficiles quand il voudra bouger, se lever, qu’il se rendra compte qu’il est bloqué par des sondes et des machins et surtout quand l’envie de fumer le reprendra……….Il me tarde tant de le voir aujourd’hui même si je sais que cela va être dur de le voir affaibli. Notre fille de 22 ans vit très mal tout ceci, elle est effrayée, paniquée, elle la forte, elle qui ne se laisse jamais aller s’écroule totalement depuis deux jours. L’image du père tout puissant en a pris un coup et elle assume très mal. Quant à moi, je ne sais pas. Pas d’attaques de panique depuis qu’il est là bas mais mon meilleur ami était présent et rassurant je ne suis pas sûre que ce soit une victoire mais je dors mal, je suis épuisée et je me sens sans force. J’ai aussi très peur des semaines et mois à venir. Même si certains nerfs érectiles ont été préservés et que les infirmières m’ont dit que les fonctions urinaires étaient bonnes, quelles seront les conséquences et surtout comment va-t-il réagir ? Va-t-il se battre ou tomber en dépression parce qu’il perdra, même momentanément, sa virilité ? Nous avons un peu pu parler le chirurgien et moi hier. Il a compris que mon mari lui en voulait à lui qui symbolisait son cancer et qu’il ne pourrait pas travailler avec lui en toute complicité, que ça ce sera mon rôle………..encore ai-je envie de dire !

Mais ce qui m’a fait le plus mal hier en plus du souci que je me suis fait fut une « bêtise » que j’ai faite. Ma belle-mère ne me parle plus depuis des mois et a toujours une raison pour ne pas venir chez nous voir son fils (elle a complètement zappé sa petite fille) : un coup il pleut, un coup elle est malade, un coup ci ou ça, bref. Depuis presque un an que mon mari suit une thérapie il est allé 4 ou 5 fois la voir (elle habite à 10km) pour avoir des renseignements sur son enfance, sur des souvenirs qui revenaient etc. Il lui a souvent demandé pourquoi elle ne venait plus et si j’en étais responsable, à quoi elle a répondu non si mon mari me dit la vérité. Je sais que même si elle est une mère déplorable, elle se fait un souci d’encre pour mon mari et ce qui se passe en ce moment, pas assez pour venir lui tenir la main depuis des mois mais tout de même. Donc en amenant mon mari à la clinique avant-hier je lui ai demandé s’il voulait que je tienne sa mère au courant dès que je saurai l’opération terminée et il m’a répondu non, qu’attendre lui ferait les pieds ! Oui mais voilà, hier quand j’ai vu qu’à 17 h mon mari était complètement dans le gaz, j’ai réagi en mère et je me suis dit que ma belle-mère devait être morte d’inquiétude alors je lui ai téléphoné…………..Elle était effectivement morte d’inquiétude et me disait qu’elle essayait de joindre la clinique pour avoir des nouvelles. Quand je lui ai demandé pourquoi elle ne m’avait pas appelé directement ce qui aurait été plus simple et plus logique elle m’a répondu : « ho tu sais moi je ne me mêle pas de vos histoires de couples, de vos problèmes et je préfère ne pas t’appeler » ! En bonne hyper-sensible que je suis et avec la journée que j’avais passé j’ai pété un plomb ! Je lui ai dit que nous n’avions aucun problèmes de couple, que notre couple était solide et que si son fils était en thérapie c’était plus parce qu’elle et sa famille le faisait souffrir depuis des années qu’à cause de moi, que j’aurai du faire ce que m’avait dit son fils et ne pas la tenir au courant et que ça m’apprendrait à vouloir être gentille et humaine et j’ai raccroché…………….

Cette dispute m’a achevée. Evidemment j’ai douté de mon mari, que lui avait-il raconté, qu’avait-il pu dire pour qu’elle pense que nous avions un problème ? Il a lui un problème depuis un an, ça s’appelle un cancer et des questions existentielles en plus qui vont avec et il essaye de régler plein de choses de son enfance ! Rien à voir avec moi ! Je me suis rendue malade avec cette dispute même si mon meilleur ami et ma fille m’ont fait la morale en me rappelant que cette femme était mauvaise et méchante depuis toujours, que jamais mon mari, son fils, ne lui parlait de rien, ne lui racontait quoique ce soit, qu’elle avait juste tiré des conclusions sur son mal-être qui bien sûr ne pouvait venir que de moi et pas d’elle ! Elle m’a fait douter de mon mari alors qu’il était encore dans les effets de l’anesthésie ! Mais hier soir quand j’ai pu parler à mon mari j’ai préféré le prévenir rapidement de cette dispute pour qu’il ne soit pas pris de court si elle téléphonait et bien sûr j’ai eu droit à « je t’avais dit de ne pas le faire, tu n’écoutes jamais rien, tu n’en fais qu’à ta tête » et ça m’a fait mal ! Quand j’ai dit que c’était par pure empathie de mère il a répondu qu’il savait que ça exploserait à un moment ou à un autre même si elle ne lui disait jamais de mal de moi quand il y allait. J’ai bien sûr laissé tomber le sujet en lui disant que ce n’était pas grave, que seul comptait sa santé, j’ai ravalé mes larmes. Mais j’ai mal dormi, je suis mal ce matin, pourquoi est-il en colère après moi d’être gentille à chaque fois ? Pourquoi quand il aura sa mère au téléphone il ne prendra jamais ma défense, ce qu’il ne fait pas depuis 25 ans ! Je n’avais pas besoin de ça en ce moment, je doute encore une fois de moi, de lui, cette femme est une plaie je le sais depuis le temps, pourquoi ai-je fait preuve d’empathie avant de faire preuve d’intelligence ? Je sais que je ne serai pas soutenue par mon mari qui me dira que je n’avais qu’à me tenir tranquille et l’histoire passera ainsi, je suis et je resterai la méchante et lui le pauvre homme qui gâche sa vie avec une folle comme moi………..c’est ce qu’ils pensent tous depuis 25 ans et ça fait mal. Et depuis qu’ils savent pour ma surdouance c’est encore pire, je suis donc bien une folle !

J’espère que le fait de le voir aujourd’hui me fera du bien, lui fera du bien, nous rapprochera tous les 3. Je suis fatiguée, épuisée, stressée et totalement perdue ! Et je n’ose penser au moment où mon meilleur ami rentrera en Belgique lundi prochain…..

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s