Tout est compliqué avec un zèbre

Hier je me suis posée beaucoup de questions sur moi-même, mes rapports compliqués avec le reste du monde, ma façon d’être, le pourquoi, le comment, bref si vous êtes zèbres ou surdoués comme moi vous comprendrez de quoi je parle.

Depuis un an tout est compliqué chez moi, crise existentielle de mon mari sans doute due à son cancer, cancer donc, disputes, explications houleuses, dispute que je pense définitive avec ma meilleure amie de 40 ans, éjection de faux-amis etc. Pourtant, j’en parle beaucoup en thérapie, je suis la personne la plus empathique, la plus compréhensive, la plus gentille que je connaisse. Alors pourquoi tous ces problèmes avec les gens depuis mon enfance ?

Après la dispute avec ma belle-mère qui est une femme fausse et méchante, je me suis mise à douter de tout, de moi, de mon mari, de tout en gros. Mais hier il y a eu aussi une dispute avec ma mère après des propos qu’elle aurait tenu sur moi rapportés par mon frère. Ma mère a toujours été ainsi, montant les uns contre les autres, disant du mal des uns aux autres pour se faire bien voir et l’âge n’y change rien du tout ! Mais encore une fois je me suis demandée pourquoi j’avais tous ces problèmes là, est-ce que les normo-pensants en ont autant que moi ? Et puis en parlant avec mon meilleur ami hier qui est à la maison en ce moment j’ai eu un début d’explication. Il me disait simplement que je n’avais pas à douter de l’amour de mon mari parce que « quand même avec ce que je l’asticotais il devait vraiment m’aimer ». Cette réflexion n’était pas méchante mais ça a été le début d’une discussion entre nous deux sur mon attitude face au monde et ensuite à une longue réflexion de ma part. Si je résume en bref le pourquoi de toutes ces disputes voilà ce que j’obtiens :

  • je ne sais pas lâcher, je veux toujours aller au bout des explications lors des disputes par exemple, je veux toujours que chacun aille au bout de ses revendications et j’asticote effectivement, je ne lâche jamais jusqu’à ce que tout devienne clair et net et que tout le monde soit réconcilié,
  • déjà avant la moindre dispute je vois tout, je sens tout et quand je ne sais pas expliquer vraiment le pourquoi des choses, je les imagine avec mon cerveau plus que fertile quitte à devenir parfois parano !
  • je pense toujours que tout ce qui ne va pas est de ma faute, j’en deviens, à mon avis, un peu nombriliste et donc j’essaye à tous prix d’arranger les choses même quand cela ne me concerne pas,
  • je ne supporte pas le moindre mensonge, la moindre cachotterie, le moindre truc qui serait dit ou fait dans mon dos, méchant ou pas, et comme la grande majorité des gens ment, cache ou dissimule je prends tout pour une trahison, pourquoi lors d’un repas par exemple faut-il dire du mal d’un absent ?
  • je suis d’une loyauté et d’une fidélité excessive, d’une fusion excessive aussi je le sais depuis longtemps et les autres ne sont pas capables de la même chose surtout au niveau où je les vis,
  • je veux que tout aille toujours bien, je veux une ambiance détendue, sans doute un peu « bisounours » même si pour cela je deviens tyrannique en voulant calmer les choses et les situations à tous prix quitte à forcer les autres,
  • je laisse les autres avoir trop d’emprise sur moi, tout me déstabilise, me blesse, me meurtrit, je ne sais pas me protéger.

Cette liste n’est pas exhaustive bien sûr mais je me rends compte que je ne fonctionne pas comme les autres et que je dois m’adapter à moins de décider de vivre entièrement seule sans amour pour ne pas blesser les autres ou être blessée et cela ne me dit rien du tout. Alors quelle est la solution à part modifier certains de mes comportements ? Je suis perdue, encore une fois tellement différente des autres et je souffre trop c’est certain mais je fais aussi souffrir autour de moi. Le monde ne correspond pas du tout à ce que je suis, à mes valeurs, à ma façon de voir les choses……………….

Mon Dieu que de travail encore à faire sur moi-même, j’en suis déjà effrayée et épuisée !